UNE PATINOIRE ET VITE !

Le stade St Symphorien , qui faisait partie du fameux projet grenat 2010 qui devait permettre au FC Metz d’assumer un budget de 50 millions d’euros et une place confortable au classement de la ligue 1 est enfin sur les bons rails, au moment où le club à la croix de Lorraine , vice-champion de France en 1998, double vainqueur de la la coupe de France et de la coupe de la ligue voit le spectre du National se rapprocher au grand dam du peuple grenat.

Les travaux devraient débuter à l’été 2012 et prévoient notamment la destruction de la plus vieille des tribunes messines (tant par la tribune elle-même que par ceux qui la fréquentent), la Tribune Sud. Au final, quand le nouveau stade sera livre, sans doute à l’automne 2014, St Symphorien comptera 35000 places contre un peu de 27000 actuellement alors que la moyenne des spectateurs est au plus bas depuis plusieurs décennies. Espérons qu’en 2014, lors de l’inauguration, le FC Metz soit toujours un club professionel, sinon, nous aurons un beau stade vide…

Pendant ce temps là, de l’autre côté du boulevard St Symphorien, un petit bout d’années 50 n’est, lui, pas prêt de connaitre un lifting ; et pourtant Dieu sait qu’il en aurait besoin.

La patinoire, puisque c’est d’elle dont il s’agit, a résisté à l’incendie du palais des sports en 1999 et, finalement , on se demande si c’est une bonne chose…le hockey Club de Metz a décidé de réinvestir les lieux en 2009 après 25 ans de sommeil, avec un projet ambitieux que la mairie se vantait de vouloir soutenir. Des travaux pharaonesques étaient prévus pour faire de cet endroit une patinoire moderne , avec 1500 places pour les spectateurs , mais aussi des terrains de beach-soccer, un restaurant…le tout, porté par les frères Cantona.

Hélas, on ne voit rien venir. C’est de l’avenir du club dont il est question, un club qui a fait tant d’efforts pour renaître, pour monter des équipes de jeunes pour lesquels de gros efforts financiers ont été faits. Un club qui brille en championnat (3ème la saison dernière, qualifié pour les 8èmes de finale cette saison) et qui fait honneur à notre ville. Contrairement aux conditions dans lesquelles on accueille nos adversaires…sans même parler du public.

Il est urgent que les pouvoirs publics réagissent et aident ce club dynamique à survivre ; sans quoi le hockey disparaitra à nouveau du paysage sportif de Metz . En contradiction avec les bonnes intentions affichées par la mairie lors de sa création.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *