Association Le Refuge

Créé en 2003, le Refuge part sur la base d’un constat que des jeunes gens victimes d’homophobie ont treize fois plus de risques de faire des tentatives de suicide que des jeunes hétérosexuels.

Le rejet familial lié à l’annonce, les violences tant psychologiques que physiques, l’exclusion du domicile familial amènent une sursuicidabilité et l’on constate par ailleurs que la majorité des tentatives de suicide survient au cours de l’adolescence alors que ces jeunes gens se trouvent isolés, sans groupe social d’appartenance et aux prises avec un rejet réel ou anticipé de la part du milieu familial.Enfin, le rejet dont les adolescents sont victimes se retrouve au sein même des dispositifs existants (personnels non formés, non sensibilisés voire homophobes) devient insoutenable pour ces jeunes gens qui, livrés à eux-mêmes et souvent désespérés, sont dans une situation de grand isolement.

Les conséquences directes de cet isolement sont un déni de soi, de sa propre identité et de sa propre sexualité débouchant sur une homophobie intériorisée destructrice. Les conduites telles que les prises de risques (IST – MST) mais aussi les conduites addictives (alcoolisme, toxicomanie) ou encore la prostitution constituent de véritables fléaux.L’objectif de l’association est de procurer un hébergement temporaire à ces jeunes majeurs, avec en parallèle un accompagnement psychologique et social.

Jean-Marie Périer, photographe renommé et écrivain s’est saisi de ce problème et a écrit un recueil de témoignage mettant en lumière ce rejet et l’aide unique qui était apportée aux jeunes rejetés. Cette publication a permis une véritable prise de conscience nationale. Ainsi, l’association a été reçue par Carla Bruni-Sarkozy, par plusieurs ministres et secrétaires d’Etat ainsi que par Monsieur Claude Guéant, le 29 avril 2010.

Quatre délégations du Refuge fonctionnent actuellement : Montpellier, Paris et Marseille et Lyon. Le nombre de places qui sont opérationnelles est de 11 à Montpellier, de 8 à Paris, de 2 à Marseille et de 2 à Lyon. La file d’attente est de 21 personnes, la file active est de 85 jeunes mineurs et majeurs accompagnés par l’association.Depuis 2003, les demandes reçues sont passées de 25 à 337.L’association est nationale et agit sur tout le territoire. Elle est conventionnée par l’Etat. Dans sa convention, l’Etat stipule que « l’Association Nationale le Refuge se présente comme la seule structure, en France, susceptible de pouvoir assurer un hébergement d’urgence et un suivi pluridisciplinaire aux jeunes homosexuel(le)s rejeté(e)s du domicile familial. ».

Le Refuge bénéficie également de l’agrément jeunesse et Sport Enfin, suite à l’obtention de l’agrément académique d’intervention en milieu scolaire et de formation du personnel éducatif, elle est intervenue à plusieurs reprises dans les lycées de la région.

Plus d’informations sur l’association sur leur site internet.

Vous pouvez soutenir à cette association directement à cette adresse.

À propos de l'auteur

Membre fondateur du Graoully déchaîné et président de l'association crée en 2010. Passionné de politique, mais aussi de sports.